le jardin de marianne

le jardin de marianne

jeudi 27 janvier 2011

vendredi 21 janvier 2011

le dessinateur de martine est décédé

Marcel Marlier, dessinateur de "Martine", est mort
Marcel Marlier, dessinateur de Martine, la petite héroïne de millions de fillettes depuis les années 1950, est en deuil, est mort en début de semaine à l'âge de 80 ans.
L'illustrateur belge, qui résidait près de Tournai, souffrait depuis l'été de problèmes de santé sévères, qui ont provoqué son hospitalisation le 19 novembre, au lendemain de son anniversaire
.Sortie en 1954, la première aventure, Martine à la ferme (sans son chien Patapouf, un teckel à poils longs qui la rejoindra plus tard) interprétait les joies de la vie rurale pour la génération d'après-guerre. Sorti en 2010, le 60e et dernier album, Martine et le prince mystérieux, la fait évoluer à Venise dans un univers féerique de carnaval.
Entre-temps, malgré la disparition prématurée du scénariste Gilbert Delahaye, en 1997, le succès a été constant. Une exposition avait été consacrée au phénomène au Musée de l'image de la ville d'Epinal : Les années Martine, une image d'enfance.
Une consécration pour ce fils de menuisier et ancien élève de l'école des beaux-arts de Saint-Luc à Tournai, qui, dès ses 10 ans, avait montré un don exceptionnel pour le dessin. Debbie aux Etats-Unis, et Martina, en Italie "Dans les files d'attente pour mes dédicaces, ce sont trois générations de femmes qui se pressent, de la grand-mère à la petite-fille", avait souligné Marcel Marlier avec fierté à l'AFP, peu avant d'être hospitalisé.
Son goût pour l'univers animalier avait attiré l'attention de Michael Jackson. Ayant découvert l'oeuvre de Marlier au travers de puzzles Martine, le chanteur américain l'avait invité avec sa femme à le rencontrer à Paris. Il lui avait proposé d'acheter ses originaux, mais le dessinateur avait décliné l'offre, se contentant de donner à la star américaine son portrait au crayonné.Martine, un nom courant dans les années 1950 en Europe francophone, change d'identité en fonction des pays. Elle s'est notamment appelée Debbie aux Etats-Unis, et Martina, en Italie, pays où elle était redevenue populaire ces dernières années. Après sa mort, Martine n'aurait pas de suite Au départ, il s'agissait pour l'illustrateur Marlier d'une commande comme une autre, promise à une série très courte.
Dans ce style si reconnaissable, léché et détaillé, il a ainsi dessiné les aventures d'autres personnages, comme Jean-Lou et Sophie et Follet le petit chat, et illustré les livres de la comtesse de Ségur
.Des jeux vidéo existent déjà et un dessin animé en 3D était en préparation pour la fin 2011. Un nouveau public pourra ainsi découvrir Martine, que Marlier décrivait comme une gamine "qui n'est pas sage, mais essaie de bien faire"
.Pour Casterman, c'est la fin d'une époque. Aujourd'hui encore, les aventures de l'irrésistible fillette paraissent dans une quinzaine de langues.
Cependant, en accord avec son fils Jean-Louis, qui assurait depuis des années la rédaction des récits, Marlier, - comme Hergé pour Tintin -, avait tranché : après sa mort, Martine n'aurait pas de suite.AFP

mercredi 19 janvier 2011

dimanche 16 janvier 2011

johnny on t'aime

LETTRE OUVERTE DE JOHNNY À SON PUBLIC « Lettre de moi pour toi, mon public, mon amour, ma dignité Quelques mots avant de m’envoler vers les Etats-Unis et laisser une seule trace. Celle qui, j’espère, restera pour ceux qui sauront la ressentir, la comprendre et la vivre comme je la vis depuis ces derniers mois. Une cicatrice devrais-je dire ? Celle qui s’épaissit des écrits de certains qui n’ont d’autres envies que d’exister un peu plus par leurs écrits abjects ? Mais exister comment ? Je vous pose cette question comme je me la pose quotidiennement. « Jamais seul » est le titre de mon album, qui vous est dédié. Jamais seul est la seule notion que je retiens lorsque l’on s’attaque à ma femme Laeticia, mon fils David, ma fille Laura et mes petites Jade et Joy. Jamais seul, je ne le serai jamais parce que comme ma propre famille, vous êtes là aussi et indéfectiblement. Seuls les gens sans humanité peuvent vivre le pire : Être seul. J’ai eu plusieurs chances dans ma vie. Certaines que j’ai embrassé à bras le corps, celles que j’ai fui ou raté et enfin celles qui m’ont donné l’envie de ne jamais baisser les bras. Je plains ceux qui n’ont pas la chance de connaître une sensation extraordinaire. Celle d’être porté et supporté dans les plus grandes épreuves. Les épreuves dont on ne sort pas indemne, mais celles aussi qui gravent un nouvel avenir et changent à vie un être humain. Ces épreuves qui redessinent sainement de nouvelles envies, de nouveaux sons, de nouveaux défis, de nouvelles joies et espérances. Nouvelles oui, parce qu’on ne finit jamais de renaître et de grandir. Tous les jours. Tous les jours, parce qu’il n’est pas nécessaire non plus d’attendre chaque 31 décembre pour décider d’avancer au plus près de nos souhaits, nos aspirations. J’aspire à simplement être en Paix. Expérimenter et partager sans pudeur ce qui me tient désormais à cœur. « J’inspire, j’expire » comme « La douceur de vivre » ou « Jade dort » sont trois titres qui suffisent à comprendre le seul cri profond qui m’anime aujourd’hui. Ces titres sont l’expression des vraies cicatrices. L’empreinte de tatouages qui me rappellent à quel point l’essentiel est là. Grâce à ces cicatrices là, les cicatrices et les maux par les mots de tous ceux qui jugent n’existent plus. Ces traces n’ont aucune valeur, sinon que de rappeler la vanité de certains. Je lis que je serai incapable de tenir mon agenda 2011/2012, on jure aussi que je ne ferai jamais ma tournée musicale ni même ma pièce de théâtre. Certains allant jusqu’à parler à la place de mon fils le disant « très pessimiste quant à l’avenir de son père »… la rumeur veut aussi, qu’avec ma femme Laeticia, je suis à la tête d’une holding créant une opération de réhabilitation de mon image en montant sur scène en décembre dernier avec Matthieu Chedid. Laeticia s’appelle maintenant « la Dame de fer », la régente du système Johnny ! Et bien je leur dis Amen. La messe est dite. Je dis Merci aussi. Merci à ceux qui sont un miroir. Un miroir à mon identité profonde, mes amours vrais et ma dignité. Un miroir grâce auquel je vois le cynisme de la vie. Ces milliers d’yeux me guident vers le chemin à prendre et me disent avec qui le prendre. Enfin merci à Toi, qui te reconnaîtras. Johnny Hallyday

mercredi 5 janvier 2011

bonne et heureuse année 2011

je vous souhaite une bonne et heureuse année 2011
une belle année fleurie à tous
quelque unes de mes roses pour vous